Grand Prix de Monaco : épreuve mythique depuis le premier Grand Prix en 1929

Ce week-end, le F1 circus évoluera sur le célèbre circuit de Monaco dans les rues de la principauté pour la 75e édition de ce Grand Prix devenu une des plus grande épreuve de sport automobile dans le monde. Course qui verra le retour du vétéran et jeune retraité de la F1, Jenson Button, chez Mclaren-Honda. Fernando Alonso, titulaire, étant absent pour une bonne cause, il courra de l’autre côté de l’atlantique une autre épreuve mythique, les 500 miles d’Indianapolis avec l’équipe Andretti-Mclaren-Honda.

Revenons à Monaco, nous sommes le 29 avril 1929, la principauté monégasque va accueillir son premier Grand Prix. À cette époque, les Grand Prix étaient unifié uniquement par leur appartenance à l’Association Internationale des Automobile Club Reconnus (AIACR), ancêtre de la FIA. Il n’y avait pas de championnat pilote ou constructeur au niveau mondial. Chaque course était indépendante, et moins regardante sur le côté technique pour assurer un plateau de compétiteur fourni.

Pour la première édition, il n’y a pas de qualifications, la pole position est attribuée par ballottage. C’est Philippe Etancelin sur Bugatti Type 35 qui est hérite de la 1ere place sur la grille. Son rival en Grand Prix, Rudolf Caracciola sur Mercedes-Benz SSK, lui est seulement 15e sur 16 au départ. Il y a donc une Mercedes au départ, 8 Bugatti (Type 35B-C et 37A), une Corre la Licorne, 3 Alfa Roméo 6C, une Delage 15S8 et 2 Maserati 8C.

Une course longue et éprouvante depuis la première édition

L’Automobile Club de Monaco qui organise l’épreuve offrira une prime de 100 000 francs au vainqueur. Une somme très importante à l’époque. Les 16 pilotes s’élancent pour 100 tours du circuit urbain, sur des pavés à l’époque. 9 franchiront la ligne d’arrivée, le britannique William Grover-Williams et sa Bugatti Type 35B premier après 3 heures et 56 minutes de course. Le pole man termine 6e à +4 tours de retard et son rival allemand 3e à +2 minutes 22 du vainqueur. En seconde position, c’est le belge George Bourianou sur une Bugatti Type 35C à +1 minutes 17 de Williams.

Une première édition du Grand Prix remporté par un pilote britannique sur une voiture française. Le record de victoires à Monaco est détenu par le célèbre brésilien Ayrton Senna avec 6 victoires en dix participations. Grand Prix de Monaco à suivre en direct, en France, sur RMC (radio), Canal+ (abonnement) et C8 (en clair donc) dès 14H.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s