Il Baron Rampante de retour en compétition

Il Baron Rampante est une écurie de courses automobile italienne fondée par Giuseppe Cipriani. Elle tire son nom du roman du même nom d’Italo Calvino. L’équipe participe au championnat international de Formule 3000 en 1991 avec un châssis Reynard 91D propulsé par un moteur Mugen. Au volant des deux voitures, deux pilotes italiens, Alessandro Zanardi et Giuseppe Bugatti. Zanardi remporte les courses de Vallelunga et du Mugello, il complète sa saison par quatre deuxième place. Il termine vice-champion. Son équipier brille moins, mais termine néanmoins troisième à Pergusa. Pour une première saison ça commence très bien pour la jeune équipe.

Le team rempile la saison suivante avec trois Reynard 92D à moteur Ford et Judd. Gianpiero Simoni , Andrea Montermini, Pedro Chaves, Rubens Barrichello, Fabiano Vandone sont les pilotes à se partager les baquets. Les Italiens réalise un doublé à Jerez avec Andrea Montermini premier devant Rubens Barrichello second. Barrichello fera trois autres podiums dans la saison, Montermini un second. Le pilote brésilien termine troisième du championnat. Leurs équipiers ne réalisent que des résultats mineurs, Simoni glane 1 point avec sa sixième place à Nogaro.

La seconde saison confirme la bonne forme de la structure latine qui repart pour une nouvelle saison en 93. Deux Reynard 93D Ford et une Reynard 92D Ford sont engagées pour Éric Angelvy, Jan Lammers et Vittorio Zoboli. Le français Angelvy ne termine aucune course, Zoboli qu’une seule à une anonyme 12e position. Jan Lammers sauve l’honneur en marquant les 3 points de la 4e place au Mugello et termine quinzième du championnat. Une saison catastrophique, Giuseppe Cipriani décide de retirer son équipe de la compétition.

Écurie B de Benetton F1 jamais engagée

Il Barone Rampante est surtout connu pour avoir été pressenti pour être un Team B de l’écurie Benetton de Formule 1 en 1991. Enrique Scalabroni avait été engagé comme directeur technique pour concevoir une voiture, la première maquette sera fortement inspirée de la Lotus 102 voiture de son précédent employeur. Le moteur devait être un moteur Ford re-badgé Jaguar. Le constructeur américain souhaitant promouvoir sa nouvelle acquisition le constructeur britannique qu’il a racheté l’année passée. Le projet ne verra finalement pas le jour.

Giuseppe Cipriani retourne à les gestions de ses autres affaires, ses hôtels-retaurants. Il fait son retour comme pilote en 2010 en Auto GP au sein de l’équipe italienne Durango puis chez Campos Racing en 2012, puis Ibiza Racing Team jusqu’en 2015. Son meilleur classement en Auto GP est une 7e place en 2015. Il quitte ensuite l’Auto GP, pour la Formula V8 ou il retrouve l’écurie Durango pour sa première saison en ex-Formule Renault 3.5. Après une première saison dans le championnat où il termine 17e avec 6 points à l’âge de 50 ans face à des petits jeunes de 20 ans, il décide de poursuivre et de faire renaître son équipe.

Retour en compétition

Il Barone Rampante se retrouve sur les grilles de départ des World Series Formula V8 3.5 en 2017 avec deux voitures, des Dallara T12 à V8 Zytek. Une pour le patron, Giuseppe Cipriani, et l’autre pour son jeune compatriote Damiano Fioravanti. La seconde voiture ne participe qu’à la manche d’ouverture. Cipriani est actuellement 13e et dernier avec 10 points.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s