Guide pour les acheteurs de voitures d’occasion

Vous désirez faire l’acquisition d’une voiture d’occasion ? Voici quelques conseils à ne pas négliger avant l’achat.

Les vérifications extérieures à effectuer sur une voiture

D’abord, vous devrez vous assurer que le véhicule est garé sur un terrain plat avant de procéder à l’inspection proprement dite. Faites-vous accompagner par Cela vous permettra de mieux repérer l’état général de la voiture, notamment des pneumatiques et de la carrosserie. Lorsque vous allez fixer votre attention sur cette dernière, prenez le temps de scruter la peinture et les taches de rouille. Une fois ces vérifications faites, demandez au vendeur auto IES de vous ouvrir le coffre arrière de la voiture pour que vous puissiez l’inspecter. Une malle en bon état ne doit pas présenter de signes de rouille ou de trous. Si vous ne constatez rien d’anormal, passez maintenant à l’avant de l’auto pour voir le moteur. Quand le capot sera ouvert, regardez si les courroies et les durits ne sont pas endommagées. Pensez aussi à vérifier le code « VIN » du véhicule (son numéro d’identification) qui se trouve au niveau des ailes. Dans le cas où ce code ne serait plus visible, il est fort probable que l’aile de la voiture ait été remplacée.

Le kilométrage, un point essentiel à vérifier

Après avoir inspecté l’aspect extérieur du véhicule, vous pouvez maintenant procéder à la vérification de l’état de l’habitacle. Premièrement, tâtez les sièges pour savoir si celles-ci sont toujours assez confortables et ne présentent pas de déchirures ou de défauts. Ensuite, faites marcher le système de climatisation pour savoir s’il fonctionne normalement ou pas. Après cela, pensez à relever le kilométrage du véhicule. Ainsi, vous aurez une idée plus ou moins approximative sur l’âge de l’auto IES. En moyenne, le kilométrage pour une conduite normale devrait se situer entre 16 000 km et 24 000 km. Par ailleurs, si vous désirez connaître un peu plus sur l’historique d’entretien de la voiture, n’hésitez pas à demander le carnet d’entretien au vendeur. Cela vous aidera à savoir davantage sur les problèmes récurrents du véhicule, mais aussi d’avoir une idée sur ses performances réelles.

L’essai sur route, une étape à exiger au propriétaire avant la finalisation de la vente

Une fois les vérifications extérieures et intérieures effectuées, vous devez désormais passer à l’étape ultime, l’essai routier. Cela vous aidera à vous familiariser avec la voiture tout en essayant de détecter d’éventuelles anomalies. À titre d’information, un particulier de bonne foi qui met en vente son auto n’hésitera pas à vous faire un tour avec son bien. Par contre, celui qui invoque la peur de se faire voler ou qui refuse catégoriquement l’essai de sa voiture cache des choses. Dans ce cas, le mieux serait d’arrêter tout et de prendre congé. En outre, quand vous allez tester l’auto, il faut tendre l’oreille pour noter des bruits de cliquetis ou de cognements. Un moteur en bon état doit être régulier. Si jamais vous entendez un brusque sifflement, cela peut être mauvais signe. Il pourrait s’agir d’une usure au niveau du galet tendeur (cas grave).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s