Alfa Romée de retour en Formule 1

Alfa Roméo naît en 1910. Le constructeur s’engage en F1 de 1950 à 1952, puis comme motoriste dans les années 60 et 70, puis à nouveau comme constructeur dans les années 80.

Giuseppe Farina remporte le titre de champion avec une Alfa Roméo en 1950, puis Juan-Manuel Fangio en 1951. Alfa Roméo, devant le refus du gouvernement italien de financement, décide de se retirer en plein succès.

Alfa Roméo, équipe plusieurs équipes en moteurs dans les années 60 et 70. Sous la pression de Carlo Chiti, motoriste sportif chez Alfa Roméo, l’écurie fait son retour en F1 en 1979.

Alfa Roméo ne retrouvera pas ses résultats des années 50, Alfa Roméo se classera au mieux 6e en 1983. L’écurie est retirée de la F1 après la saison 85 correspondant à son rachat par FIAT. Alfa Roméo restera motoriste jusqu’en 1987.

Suite à ce retrait, la marque au trèfle sera présente comme équipe usine dans le championnat des voitures de tourisme uniquement avec le titre pilote et constructeur en 2002.

Depuis la saison 2015, le logo Alfa Roméo apparaît sur les Ferrari en Formule 1. Le groupe FIAT cherchant à redynamiser l’image d’Alfa Roméo. 2018 pourraient marquer un retour presque officiel pour Alfa en F1, le moteur Ferrari qui devrait équipe l’équipe Ferrari pourrait être rebadger « Alfa Roméo » en échange de la quasi-gratuité de la propulsion des futurs Sauber.

 

Championnat du monde des manufacturiers 1925 (sur Alfa Romeo P2, avec Antonio Ascari, Gastone Brilli-Peri, et Giuseppe Campari).

Championnat d’Europe des pilotes 1931 (Ferdinando Minoia, sur Alfa Romeo Monza, deuxième Giuseppe Campari, même voiture).

Championnat d’Europe des pilotes 1932 (Tazio Nuvolari13, sur Alfa Romeo Tipo B, deuxième Baconin Borzacchini et troisième Rudolf Caracciola, mêmes voitures).

Championnat d’Europe de la montagne des voitures de course 1932 (avec Rudolf Caracciola, sur Alfa Romeo Monza et Alfa Romeo Tipo B).

Championnat d’Europe de la montagne des voitures de course 1933 (avec Carlo Felice Trossi, sur Alfa Romeo 8C 2600 et Alfa Romeo Tipo B).

Championnat d’Europe de la montagne des voitures de sport 1933 (avec Mario Tadini, sur Alfa Romeo Monza).

De même que les 24 Heures du Mans 1931, 1932, 1933 et 1934.

Championnat du monde de Formule 1 1950 (avec Giuseppe Farina champion et Luigi Fagioli troisième).

Championnat du monde de Formule 1 1951 (avec Juan Manuel Fangio champion et Giuseppe Farina quatrième).

Championnat du monde des voitures de sport 1975 (sur Alfa Romeo 33TT12 avec essentiellement Arturo Merzario et Jacques Laffite chez Willi Kauhsen).

Championnat du monde des voitures de sport 1977 (sur Alfa Romeo 33SC12s avec Vittorio Brambilla, Arturo Merzario et Jean-Pierre Jarier pour Autodelta SpA).

Championnat ETCC titre constructeur et pilotes avec l’Alfa Romeo 156 Super 2000 en 2002.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s