Honda Racing

Honda Racing a été présente comme constructeurs de 1964 à 1968, puis de 2006 à 2008 suite au rachat de l’écurie BAR. Honda fut présent comme motoriste de 1983 à 1992, sa filiale Mugen, qui développe et commercialise les moteurs Honda non-officiels, continuera la F1 comme motoriste jusqu’à la fin de la saison 2000 date du retour de Honda comme motoriste.
La première monoplace de Honda fait son apparition au GP d’Allemagne 1964 avec Ronnie Bucknum au volant, les débuts sont difficile. En 1965 à Mexico, Honda remporte son premier Grand Prix de Formule 1.

En 67, Honda décide de revoir totalement son engagement en F1, Honda mandate Lola pour concevoir sa RA300, baptisée Hondola. Honda se concentre sur le moteur. Dès sa première course à Monza, elle fait forte impression, John Surtees offrant la 2e victoire de la marque.

En 68, les Honda font quelques podiums, grâce à John Surtees et sa Honda-Lola, la nouvelle Honda construite par les Japonais pour 1968 se révélant moins compétitives. À la fin de la saison Honda, décide de se retirer de la Formule.

Honda revient en F1 en 1983 comme motoriste de l’écurie Spirit, à la fin de la saison Honda et Williams s’associe pour 84. L’association Williams-Honda sera compétitive, titre en 86 et 87. Fin 87 Honda quitte Williams pour Mclaren qui vient de lâcher Porsche. La aussi les résultats ne se feront pas attendre, titres en 88, 89, 90 et 91.

En 1992 Honda, est battue par Renault et quitte la Formule 1, laissant Mugen, qui s’occupait des ancien V10 Honda depuis 91, seul en F1 jusqu’en 2000 où Honda fait son retour comme motoriste après avoir un temps songé à revenir comme constructeur. Une voiture conçue par Dallara avait été testée en piste en 99 avec Jos Verstappen au volant.

Fin 2005, Honda rachète BAR avec qui elle est partenaire depuis son retour. En 2006 Honda, remporte sa première victoire depuis son retour comme constructeur avec Jenson Button au GP de Hongrie. Honda termine la saison 2006 en 4e position du championnat. Les saisons suivantes ne confirmeront pas, Honda terminant 8e en 2007 et 9e en 2008. La crise financière et les mauvais résultats poussent Honda à céder son écurie à son directeur Ross Brawn, Honda se retire de la Formule 1.

Honda fait son retour en 2015 comme motoriste de Mclaren, trois saisons difficile, pas de fiabilité, quand celle-ci est présente le moteur est dépassé par la concurrence. Honda paye son entré un an après ses concurrents Mercedes-Renault-Ferrari. Mclaren et Honda divorcent en 2017. Honda Racing signe un partenariat avec la Scuderia Toro Rosso pour la saison 2018. Les premiers essais d’avant-saison semblent montrer que la fiabilité est enfin présente du côté du motoriste japonais.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s