Renault la course dans l’ADN

Renault remporte le premier Grand Prix automobile en 1906, Grand Prix de l’ACF. Il faudra attendre 1977 pour voir Renault s’engager en Formule 1.

Renault débute en F1 avec une voiture révolutionnaire propulsé par un moteur Turbo. À partir de 79 Renault aligne deux voitures à moteur turbo et domine les moteurs atmosphériques. Les autres équipes passe rapidement d’un moteur atmosphérique au Turbo pour contrer Renault. Renault ce classe 3e du championnat constructeur en 1983. Renault gagne 20 Grand Prix jusqu’en 1985 date à laquelle Renault retire son équipe du championnat pour se concentrer sur son rôle de motoriste, une veille technologique est mise en place avant le retour en 89.

Les années 90 seront les années Renault. Quand les autres motoristes produisent des V12 et V8, Renault révolutionne comme avec son Turbo l’histoire du moteur de F1 avec un V10. Entre 1992 et 1997 Renault, engrange 11 titres mondiaux avec ses partenaires, Williams et Benetton.

Renault se retire une nouvelle fois de la F1 à la fin de la saison 97, mais pas totalement Mecachrome qui travaille depuis des années avec Renault dans la conception des V10 continue d’engager les anciens V10 Renault d’abord sous son nom puis sous le nom de Supertec.

Le groupe français revient comme constructeur après le rachat de l’écurie Benetton. En 2001 Benetton-Renault, puis à partir de 2002 Renault F1 Team. Ce retour gagnant est jalonné de deux titres constructeurs en 2005 et 2006 et deux titres pilote avec Fernando Alonso.

En 2009 Genii Capital, deviens co-actionnaire de l’écurie, puis propriétaire en 2011 sous le nom de Lotus Renault GP, le châssis reste un Renault. Renault ce retire officiellement en tant que constructeur fin 2011.

Renault reste néanmoins motoriste, avec l’écurie Red Bull. La marque de boissons énergisante et Renault engrangent quatre titres constructeurs et quatre titres, pilotes entre 2010 et 2013. La collaboration avec Red Bull s’essouffle à partir de 2014, seulement trois victoires. La saison 2015 ne verra pas l’alliance Red Bull-Renault sur la plus haute marche du podium. À partir de 2016, les moteurs Renault portent le nom de TAG Heuer, les deux partenaires n’ayant plus de très bonne relations. Sous le nom TAG Heuer, la marque française remporte néanmoins six victoires jusqu’à aujourd’hui, comme au Grand Prix de Bakou en 2017. Renault F1 Team, l’équipe usine de la marque revenue en 2016, n’ayant toujours pas réouvert son compteur de victoire.

En dehors de la F1, Renault a remporté le premier Championnat du Monde des Rallyes avec sa marque sportive, Alpine-Renault A110 en 1973, la marque au losange remporte les 24 H du Mans avec l’Alpine-Renault A442 en 1978. En Tourisme, Renault remporte à deux reprises le Championnat Britannique des Voitures de Tourisme (BTCC) en 1995 et 1997 avec une Renault Laguna.

La marque française est également à la pointe du sport automobile avec la Formule Renault, des petites monoplaces fabriquées par Tatuus, Dallara ou d’autres constructeurs et propulsée par des moteurs Renault. Grâce à Renault, des pilotes comme Lewis Hamilton ont pu être révélé au grand jour.

Renault a été l’un des tout premier constructeur à se lancer en Formule E, monoplace électrique, et à remporter ce même championnat à plusieurs reprises.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s