Force India dernière saison en 2018 ?

Force India F1 Team est né du rachat par l’homme d’affaires indien Vijay Mallya, propriétaire de la marque Kingfisher notamment, et de Michiel Mol, copropriétaire de Spyker F1, de l’écurie Spyker F1 à Spyker Cars. L’écurie fait ses débuts en F1 en 2008 avec Giancarlo Fisichella et Adrian Sutil comme pilotes titulaire et Vitantonio Liuzzi comme pilote de réserve. L’écurie a gardé le moteur Ferrari hérité de Spyker F1. La première saison est difficile, aucun point n’est marqué, l’équipe est abonné aux dernières places.

La saison 2009 marque les vrais début de Force India, premier châssis 100% nouveau et nouveau partenaire moteur, Mercedes. Les trois pilotes sont conservé, Giancarlo Fisichella créé la surprise en Belgique sur le très sélectif circuit de Spa en signant la pole position et termine second de la course. Force India vient de révéler son potentiel dès sa seconde saison. Les saisons suivantes l’écurie confirme être une candidate régulière aux points. En 2012 Subrata Roy Sahara entre au capital de l’écurie.

Avec l’arrivée de pilotes comme Paul di Resta, Nico Hulkenberg ou encore Sergio Perez l’écurie monte en puissance, elle termine régulièrement 6 ou 5e du championnat du monde. A part le groupe Sahara, Force India ne réussis pas à faire venir d’autres entreprise Indienne en Formule 1, le groupe automobile Tata Motors longtemps courtisé ayant préféré se tourner vers Williams puis HRT.

Cela n’empêche pas l’équipe de signer de nombreux sponsors grâce à ses bons résultat en piste, les finances sont à la limite, mais l’équipe devient à partir de 2014 la quatrième force du plateau derrière les trois top team, Mercedes-AMG, la Scuderia Ferrari et Red Bull Racing.

Mercedes ne si trompe pas et délaisse Williams au profit de Force India pour y placer ses protégés, Esteban Occon débute chez Force India en 2017. Les résultats en piste sont toujours là, Force India est la meilleur écurie indépendante après Red Bull Racing, devant Williams et Mclaren.

Hélas côté finance la situation est de plus en plus compliqué, ses deux dirigeants, Vijay Mallya et Subrata Roy Sahara sont empêtré dans des affaires financière en Inde, leur sociétés respective, le groupe Kingfisher et Sahara sont au bord de la faillite. En fin d’année 2017, Robert Fernley annonce que l’équipe envisage d’abandonner le nom « India » pour attirer plus de partenaire et que l’équipe est à vendre. Rich Energy, une marque de boisson énergisante, serait fortement intéressé. Affaire à suivre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s