Manor Motorsport de la F3 aux 24 h du Mans

Manor fourbis ses armes en Formule Renault, Formule 3 avec des pilotes comme Antonio Pizzonia, Kimi Raikkonen, Lewis Hamilton…

Quand en 2009 la FIA lance un appel d’offres pour quatre places sur la grille de départ 2010 du championnat du monde de Formule 1, John Booth dépose la candidature de Manor. Mais voilà la F1 cela coûte chère, Booth a besoin d’argent pour son écurie. Le projet F1 de Manor intéresse un certain Richard Branson patron de la multinational Virgin. Branson rachète 20 % des parts, l’écurie est rebaptisé Virgin Racing. Pour le côté technique, Booth c’est associé à Wirth Researsh dirigé par Nick Wirth ancien directeur technique de Benetton dans les années 90 et patron/fondateur de l’écurie Simtek.
Virgin Racing engage un pilote d’expérience, Timo Glock et le débutant Luca di Grassi qui a déjà une forte expérience de la monoplace en GP2 et plusieurs milliers de km d’essais privé en F1 dans les bras. L’équipe engage également Luiz Razia et Alvaro Parente comme pilote essayeur, Parente sera finalement remplacé en début de saison par Andy Soucek.

Lucas_Di_Grassi_2010_Malaysia_2nd_Free_Practice

Virgin Racing F1

Côté voiture, Nick Wirth tente un pari, le tout CFD pour la conception de la voiture, pas d’essais en soufflerie, uniquement par la technique des fluide numérique. La VR-01 sera motorisé par un V8 Cosworth.

Lors des premiers essais hivernaux le verdict tombe, les Virgin sont loin, très loin presque 10 secondes des meilleurs voitures. Le but déclaré pour cette première saison est de battre les écuries débutante USF1, Lotus et HRT. Pour USF1ce sera rapide, l’écurie annonce qu’elle met la clé sous la porte avant le début de la saison.

Les Virgin passeront toute la saison en fond de grille a batailler avec les Lotus et les HRT. Virgin termine dernière du championnat du monde constructeur derrière HRT. L’objectif de battre les autres écuries débutante n’est pas atteint.

Pour 2011, pour Branson et Booth l’objectif principal est de renfloué les caisse de l’écurie, un accord est trouvé avec le constructeur Russe Marussia qui rachète 40 % des parts de l’écurie. L’écurie portera le nom de Marussia Virgin Racing pour la saison 2011. Timo Glock conservera son poste côté pilote, mais di Grassi est remplacé par Jérôme d’Ambrosio.

La MVR-02 est une évolution de la VR-01 de 2010, et les résultats en piste seront les même. En cours de saison l’écurie et Wirth Researsh stop leur collaboration, Virgin signe à la palce un accord de collaboration avec Mclaren afin de pourvoir utiliser leur soufflerie. Le tout numérique a vécu. L’écurie Virgin terminera une nouvelle fois dernière du championnat une nouvelle fois derrière HRT qui a pourtant des moyens encore plus limités.

Devant ces résultats et peut-être lassé par la F1, Richard Branson jete l’éponge et revend ses dernières part à Marussia qui prend le contrôle de l’écurie. Celle-ci devient fin 2011 l’écurie Marussia F1 Team. Virgin Racing fera son retour en sport automobile comme écurie en 2014 dans le championnat Formule E.

En 2012 l’écurie renommé Marussia ne réussira pas à faire mieux que les saisons précédentes. Même punition en 2013. Le manque de budget ce fait clairement sentir.

Jules_Bianchi_2013_Malaysia_FP2

Marussia F1 Team

2014 est l’année ou Marussia réussis l’exploit de marquer deux points avec Jules Bianchi au Grand Prix de Monaco. L’écurie passera en fin de saison des rires aux larmes, tout d’abord avec le terrible accident de Jules Bianchi qui le laisse dans un état critique, puis la mise en liquidation de l’équipe. L’aventure Manor-Marussia aurait pu s’arrêter en 2014. Mais un nouveaux investisseurs, Stephen Fitzpatrick et Jordan King des hommes d’affaires, injectent de l’argent in-extrémiste pour sauver l’équipe tout début 2015. L’écurie Manor Marussia F1 Team, nouvelle dénomination sportive, se présente à Melbourne avec deux châssis modifiées à la hâte pour être conforme au règlement 2015.

Ferrari a accepté de fournir un moteur V6 Turbo hybride spécifications 2014. Les deux voitures sont montées, et démarrée dans leur garage mais les pilotes Roberto Mehri et Will Stevens ne feront pas un seul kilomètre. Manor-Marussia est forfait pour la première course de la saison, en Malaisie théâtre de la seconde manche, les deux voitures sont no-qualifiés, repêchée par les commissaires, seul Mehri roule lors de l’épreuve et termine à une lointaine 15e place. Le reste de la saison, sera certes dénué de point, loin des avants poste, mais les deux voitures franchissent les 107% des qualifications, les MR03B-Ferrari rattrapent leur retard en fin de saison. Alexander Rossi est titularisé à la place de Roberto Mehri pour la fin de la saison.

1280px-Will_Stevens_driving_the_Manor_F1_MR03B_at_the_British_GP

Manor-Marussia F1 Team

En fin de saison, John Booth le fondateur de Manor et le directeur sportif Graeme Lowdon, tout deux artisans de l’arrivée en F1 démissionnent de leur poste, laissant Fitzpatrick au commande. L’écurie prend le nom de Manor Racing pour la saison 2016 de F1 avec Pascal Werhleim, Ryo Haryanto et Pierre Gasly comme pilotent titulaire. Alexander Rossi restant pilote d’essais, ainsi que Jordan King fils d’un des actionnaires de l’équipe. Werhleim terminera le Grand Prix d’Autriche à la 10e place rapportant un point à l’équipe, le premier depuis Jules Bianchi à Monaco en 2014.

En parallèle, John Booth et Graeme Lowdon monte le programme Endurance LMP2 Manor Motorsport pour trois courses avec deux Oreca 05-Nissan avec à leurs volants Tor Graves, Will Stevens, James Jakes, Matthew Rao, Richard Bradley et Roberto Merhi.

En formule 1, sans argent frais, Fitzpatrick et King jette l’éponge, l’écurie ferme ses portes une partie de ses équipements sera récupéré par Liberty Média nouveau propriétaire de la F1 pour son projet F1 Experience mené par European Minardi Racing de Paul Stoddart et ses Formule 1 bi-place.

En championnat du monde d’endurance (WEC), Manor poursuis l’aventure en LMP2 avec deux Oreca 07 et un moteur Gibson et cette fois sur toute la saison. L’équipe Chinoise, Talent Racing Simulation (TRS) s’associe à Manor et apporte avec elle le sponsor CEFC. Le n°27 terminera 6e des 24 h du Mans 2017. La FIA accordera l’argent des droit TV de Manor en F1 à l’équipe en WEC pour la saison 2017 une première.

Manor_TRS_Oreca-GibsonLMP2

Manor TRS Racing Oreca 07 Gibson LMP2

Pour la saison 2018, Manor est toujours associé avec TRS/CEFC, mais a franchit le pas de monter en catégorie LMP1 avec le constructeur Ginetta et le motoriste Mecachrome pour la super saison 2018-2019. La première manche des 6 h de Spa est dur pour le team, un défaut de paiement du sponsor CEFC contraint l’équipe à ne faire que quelques tours lors des essais libres et de déclarer forfait pour le reste de l’épreuve. L’équipe est présente pour les 86e 24 h du Mans, une des deux Ginetta du team sino-britannique termine le double tour d’horloge.

TRSM_Ginetta-MecachromeLMP1

TRSM Racing Ginetta Mecachrome LMP1

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s