Yardley Team en Formule 1, comme un parfum de succès

Yardley est une entreprise anglaise spécialisé dans la parfumerie, ses origines remontent aux années 1660. La marque symbolise le luxe « so british ». Les années 60 et le début des années 70 sont les années de la voiture, elle reine, elle est partout. Quoi de plus naturelle pour une marque de parfum que d’entrer en Formule 1 ?

Yardley s’associe avec le constructeur britannique BRM, champion du monde de Formule 1 en 1962, propriété d’Alfred Owen. Yardley devient le sponsor titre de l’équipe dès le second Grand Prix de la saison 1970 en Espagne. L’écurie qui courrait sous le nom d’Owen Racing Organisation prend alors le nom de Yardley Team BRM et les couleurs du parfumeur.

Les débuts avec Owen Racing BRM

yardley-BRM_P153

BRM P153 – Yardley Team BRM

Le Yardley Team BRM débute la saison 1971 avec la BRM P153 de la saison précédente, la P160 arrivant en cours de saison. La voiture bien née, moteur fiable, Firestone remplace Dunlop côté pneumatique. L’équipe engage deux voitures à temps pleins pour Joseph Siffert et Howden Ganley, puis à l’occasion de certaines courses elle engage des monoplaces supplémentaires pour Pedro Rodriguez, Vic Elford, Peter Gethin, Helmut Marko, George Eaton et John Cannon.

L’argent de Yardley ayant permis de développer la voiture, l’équipe termine vice-championne de la saison 1971 derrière Elf Team Tyrrell et Jackie Stewart. Mais le mariage de BRM, Owen Racing Organisation et Yardley ne sera pas reconduit pour la saison suivante. Le parfumeur britannique ayant signé un partenariat avec Bruce McLaren Motor Racing.


L’ère Mclaren pour le Team Yardley

Le « Yardley Team » troc donc ses BRM pour des Mclaren-Ford en 1972. La Mclaren M19A est conçue pour la saison 1971 et 72 par Ralph Bellamy. Propulsée par un V8 Ford-Cosworth DFV, la voiture est conduite par Denny Hulme, Peter Revson, Brian Redman et Jody Scheckter.

La victoire de Denny Hulme en Afrique du Sud et plusieurs podiums propulsent l’équipe à la 3e place du championnat 1972 remporté par Lotus-Ford et Emmerson Fittipaldi.

L’association entre Yardley et Mclaren perdure pour la saison 1973, le Team Yardley Mclaren repart donc pour un nouveau championnat. L’écurie débute la saison avec une évolution de la voiture de la saison passée, la M19C, la nouvelle Mclaren M23 arrivant d’abord pour Denny Hulme en Afrique du Sud, troisième manche de la saison, puis pour ses deux équipiers dès le Grand Prix suivant en Espagne, Peter Revson et Jody Scheckter. Jacky Ickx conduira pour l’équipe à l’occasion de la course en Allemagne où il termine 3e. Denny Hulme décroche la victoire en Suède, et Peter Revson en Grande-Bretagne et au Canada.

Le Team Lotus et Ford s’imposent chez les constructeurs, Jackie Stewart (Elf Team Tyrrell) chez les pilotes, Yardley Team Mclaren termine une nouvelle fois sur le podium, 3e, derrière Tyrrell.

Yardley_McLaren_M19C

Mclaren M19C – Yardley Team McLaren

Yardley perd son statut de sponsor titre au profit de Marlboro*, Mclaren prenant d’abord le nom de Marlboro Team Texaco*, puis Marlboro Team Mclaren*. Yardley quitte la Formule 1, non sans avoir marqué les esprits en ayant terminé trois saisons sur quatre sur le podium.

 

*Fumer nuit gravement à votre santé et à celle de votre entourage

Publicités

Une réflexion au sujet de « Yardley Team en Formule 1, comme un parfum de succès »

  1. Ping : BRM, le champion tombé dans l’anonymat | SportCar Passion | Autosport Network

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s