British Racing Partnership

BRP, British Racing Partnership, est fondés en 1958 par Ken Gregory et Alfred Moss, père et manager du pilote Stirling Moss. BRP fait ses débuts en F1 en 1959 avec une BRM lors du Grand Prix de Reims. Dès le Grand Prix suivant en Grande-Bretagne, Moss amène sa BRM du Team BRP sur le podium en 2e place.

Yeoman Credit Racing Team

En 1960 BRP, sous le nom du principal commanditaire de l’équipe Yeoman Credit Racing Team, s’engage de front en F2 et en F1 avec des châssis Cooper. Les résultats ne sont pas ceux espérés, l’écurie est endeuillée par la mort de son pilote Chris Bristow à Spa.

Yeoman Credit quitte BRP pour un autre partenaire, Reg Parnell Racing qui alignera sous le nom du commanditaire une Cooper T53 Climax en 61 pour John Surtees et Roy Salvadori, puis une Lola MK4 Climax pour la saison 62. Pour le Yeoman Credit Racing Team les résultats ne sont pas plus brillant avec Reg Panelle Racing qu’avec BRP.

Cooper_T51_BRP_Yeoman-Credit-Racing-Team

Cooper T51 engagé par BRP aux couleurs de Yeoman Credit Racing Team

UDT-Laystall Racing Team

Pour 1961 BRP, utilise une Lotus 18 Climax et a signé avec un nouveau commanditaire. L’équipe court sous le nom d’UDT-Laystall Racing Team. Cliff Allison, Henry Taylor, Lucien Bianchi, Juan Manuel Bordeu et Masten Gregory sont aux volant des Lotus-Climax de BRP-UDT Laystall Racing Team, Allison ramenant une 8e place du Grand Prix de Monaco comme meilleur résultat en 61.

Innes Ireland est recruté en 1962 pour épauler Masten Gregory chez UDT-Laystall/BRP, au volant d’une Lotus 18/21 Climax. L’Américain, Gregory, recevra une Lotus 24 à moteur BRM à partir du Grand Prix de Monaco et terminera 6e sur ses terres. Son équipier, Ireland, signant le meilleur résultat de l’équipe par une 5e place en Afrique du Sud.

Retour sous son nom propre et comme constructeur

En 63 devant le refus de Lotus de fournir à BRP sa dernière création, Mos et Gregory décident de devenir constructeur. La BRP 01 arrive en cours de saison, propulsé par un moteur BRM. Innes Ireland réalisera deux 4e places au volant de la BRP. L’équipe aligne également une Lotus 24 Climax pour son second pilote, Jim Hall. Le nouveau constructeur a perdu le soutien UDT-Laystall Racing Team et n’a pas trouvé de nouveau partenaire. BRP s’engage donc sous son propre nom comme à ses débuts.

Pour 1964, BRP met en chantier la BRP 02 toujours équipée d’un moteur BRM. Les deux pilotes de l’équipe ne marqueront que 5 points à eux deux. Devant un tel échec, BRP ferme ses portes en fin de saison. BRP aura marqué 11 points comme constructeur.

Stirling Moss Racing Team engagera une BRP MK2 BRM en 1966 pour Richie Ginther en Afrique du Sud. L’équipe John Willment Automobiles engagera elle, la même année, une BRP Climax.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s