Mauvais timing

Si la F1 perdit l’équipe March suite à la saison 93, elle en gagna 2 en 1994 avec l’arrivée de Simtek Racing (David Brabham & Roland Ratzenberger) et Pacific Grand Prix (Paul Belmondo & Bertrand Gachot). Alors que Simtek réussi à se trouver un commanditaire titre en MTV Europe, qui n’offre pas d’espèces sonnantes mais des plages publicitaires sur ses ondes ainsi que de la visibilité dans sa programmation, Pacific présente sa PR01 pratiquement vierge de partenaires.

 

 

Avec l’arrivé de ces deux nouvelles équipes, le nombre de participants atteint 28 pour 26 position sur la grille de départ ce qui entraînera une non qualification pour Belmondo et Ratzenberger au Brésil et une double non-qualification pour Pacific lors du GP du Pacifique.

Malgré ce début de saison, Pacific réussi à convaincre le cigarettier produisant la marque Black Death de les commandité à partir du grand prix de St-Marin en leur faisant valoir le niveau de sécurité atteint par la F1, mentionnant que le dernier décès en grand prix remontait à 12 ans (ce qui faisait abstraction du décès d’Elio de Angelis lors d’essais privé en 1986).

HB0000174

Lors de la première séance de qualifications du gp de St-Marin disputé le vendredi, la Jordan de Rubens Barrichello décolla sur un vibreur à la Variante Bassa qui blessa gravement le pilote qui dût faire une croix sur le reste du weekend, ce qui signifia qu’au lieu de deux voitures non qualifiée, une seule se verrait exclue. Lors de la seconde séance de qualifications, disputé le samedi, le pilote Roland Ratzenberger endommage l’aileron avant de sa Simtek en escaladant un vibreur mais décide de resté en piste. À la courbe Villeneuve, celui-ci cède privant la monoplace d’appui qui frappe le mur à 315 km/h ce qui entraîne le décès du pilote.

Quelques heures après ce tragique accident, Pacific reçoit les autocollants de son nouveau commanditaire qui affiche fièrement un crâne orné d’un chapeau. Face aux événements, l’équipe décide de ne pas apposer ceux-ci pour la course, Graeme Glew indiquant ‘’Il s’agit d’une situation difficile, ce soutien serait d’une grande aide mais cela aurait été inapproprié’’. Avec le décès du triple champion du monde Ayrton Senna lors de la course, le cigarettier retira son offre et comme un malheur n’arrive jamais seul, lors du voyage de retour à l’usine, le transporteur de l’équipe prendra feu suite à un problème de frein sans toutefois endommagé les monoplace.

Source: Autosport, racefans.net, unracedf1.com

Publicités

Une réflexion au sujet de « Mauvais timing »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s